artiste peintre kokian
Galienni - Artiste Peintre - Online Gallery Abonnez vous à la newsletter Galienni
 

Accueil -Galienni - Artiste Peintre - Online GalleryActus -Galienni - Artiste Peintre - Online GalleryGalerie - Galienni - Artiste Peintre - Online GalleryCollections - Galienni - Artiste Peintre - Online GalleryArtiste - Galienni - Artiste Peintre - Online GalleryBlog - Galienni - Artiste Peintre - Online GalleryAtelier - Galienni - Artiste Peintre - Online GalleryContact - Galienni - Artiste Peintre - Online Gallery

Oldboy : Rencontre avec Park Chan Wook
filet_548_16.gif

L’honneur que m’a fait Park Chan wook, cinéaste culte coréen, est d’être venu jusqu’à moi, sur le Yacht Don Juan. Mal luné après une nuit magique à Cannes, j’assiste à un défilé de journalistes Coréen s précédés du maître de cinéma, tandis que je retrouve mes forces dans un double café noir. Non, je ne rêve pas, le cinéaste vient découvrir mon oeuvre tout comme je suis allé voir la sienne au palais.

CROISETTE / EXTERIEUR JOUR

13H15 - Ponctualité journalistique. Je sors de chez Smalto où je viens d’accrocher le tableau de ma performance d’avant-hier. On me sonne pour me prévenir que 4 coréens m’attendent sur le bateau. Depuis ma performance de Vendredi dernier, j’ai vu défiler chaque jour des journalistes venus voir le tableau du film de leur star national, Park Chan Wook.

YACHT DON JUAN / INTERIEUR JOUR

J’arrive sur le pont supérieur du Yacht. "hawayakatiwa-yakahunda"..."I present you Mr Park chan wook"... Je demande un double café à Maria, la journée va être longue. Un des journalistes traduit du coréen vers l’anglais, puis un autre de l’anglais au français. On se regarde tous en chiens de faïence de droite à gauche, de gauche à droite, pour suivre le sens des questions/réponses entre Park et moi. Cannes m’offre cette chance, ce moment d’intimité avec un cinéaste d’exception pour qui j’avais pronostiqué la palme d’or.

- J’ai fais dans ce tableau une synthèse entre l’univers de votre film et les thèmes reccurents de ma peinture. Ce qui m’interesse, c’est de savoir si les interprétations des différentes lectures de votre oeuvre sont justes. Pour moi, Old Boy reprend deux grands mythes universels, Pandore et Oedipe, qui sont aussi des thématiques récurrentes de ma peinture. Votre film est dans la lignée des films cultes que j’apprécie à de nombreux points de vue, du scenario à la mise en scène...La mixité des genres et l’humour noir omniprésent dans le film m’ont fait penser à de nombreux films tels que Orange mécanique, Matrix, Pulp Fiction, fight Club,le limier...Bref, autant de classiques qui nourrissent mon imaginaire pictural. C’est un grand honneur pour moi aujourd’hui de vous rencontrer.

- Votre tableau est très coloré, bien moins sombre que mon film ! J’aime beaucoup la composition. Pouvez-vous m’expliquer ce que vous avez retenu du film pour votre tableau ?

- D’abord, j’ai repris les deux protagonistes principaux du film et le rapport qui les unit. Inconsciemment - et c’est le journaliste qui me l’a fait voir - j’ai repris les codes picturaux d’un genre classique en peinture, la piéta [1], qui répond sûrement à une vision occidentale. La femme enlasse l’homme de son bras un peu comme les tentacules d’une pieuvre que l’on peut voir dans l’une des scènes cultes du film. La femme ouvre la boîte de Pandore qui fait allusion à la révélation scénaristique du film. J’ai évoqué l’inceste oedipien dans la composition des corps. J’ai réfléchi à tout cela après avoir peint ce tableau car il s’agit d’une performance où l’action prédomine sur la reflexion. Quoiqu’il en soit, votre film est tellement riche que j’ai choisi l’épuration du style. Ce sont vraiment les thèmes sous-jacents qui ont guidé mes choix.

Autour d’un deuxième café noir nous poursuivons notre entretien informel ponctué de regards et de gestes que la frontière du langage ne nous enlèvera pas. "Old boy" a obtenu hier le Grand Prix au festival de Cannes et j’en suis heureux. Ce fut pour moi l’un des points forts de ce festival 2004.


[1] sujet de la peinture classique qui représente Marie portant le Christ mourrant.




Correspond@nces
carnet d’artiste
Carnets de voyages
Les boîtes noires signées

14.01.05 - A la recher
06.01.05 - La chute
05.01.05 - Metro, (...)
Mariage à la Galerie
Le marché de l’a
Oldboy : Rencontre
Galienni patriote (...)
Impressions d’at
Nils is still alive
Fashion victim
Comme un poisson (...)
La toile de mer
19.03.03 > Peinture,
25.03.03 > L’enf
05.03.03 > Pièces (...)
03.03.03 > Femme-objet
Accueil  |   Plan du site  |   Contacter l'artiste  |   Administration
Conception et réalisation : VERY